Archives du tag: communiste

Bar Vieux Lille

Retour à l’Est grâce au Kremlin

« Le communisme va à la Pologne comme une selle de cheval de course à une vache laitière » (J.S)

Enseigne KremlinEn vous aventurant à travers les ruelles aussi vieilles qu’étroites du Vieux-Lille, vous tomberez peut-être sur cette étrange façade, à l’angle des rues Doudin et Jean-Jacques Rousseau, entre l’opéra et la Bérézina. C’est ici que se dresse le Kremlin. Loin de ressembler à son colossal homonyme de la place Rouge, le badaud y verra plutôt un petit troquet tel qu’on en croise le long des trottoirs pavés atypiques du Nord.

Façade du Kremlin - Rue Doudin LilleA l’opposé de l’ambiance strass et paillettes (sauf si on fait référence à celles qui embellissent la Goldwasser ou Gdańska wódka, une vodka originaire de Gdansk et qui a la particularité de contenir de petits éclats d’or de 22 ou 23 carats), le Kremlin est réellement un lieu à part, presque hors du temps.

Ici, pas de chichis, ce n’est ni le patron à la mine patibulaire tout droit sorti d’un roman de Dostoïevski ni l’imposant buste de Lénine qui vous mettront à l’aise. Pourtant, dès le pas de porte franchi, on s’y sent bien au Kremlin ! L’habit ne fait pas le moine comme le col Mao ne fait pas le coco, alors ne vous y méprenez pas, ce n’est pas parce que le service se veut sommaire que le patron n’en est pas moins avare en discussions ! Sans fioriture et droit dans les yeux il vous fera voyager avec plaisir par-delà la Volga à travers les anecdotes et références venues de l’Est de vodka en vodka.

Intérieur du bar le Kremlin

Le bar du KremlinGood bye Lénine, bonjour Lille ! Le décor assez imposant nous fait entrer dans un univers soviétique au parfum d’ostalgie, le bar a sans doute été façonné par le marteau et la faucille et le tout est embelli par 30 ans d’accumulation de reliques en tout genre : le résultat est éloquent, on se croirait à Stalingrad, assis sur nos chaises nous pourrions tenir un siège !

« Qu’ils viennent camarades, qu’ils viennent je ne faiblirai pas ! ». Stakhanov de l’apéro ce bar est fait pour toi, car ce qui fait également le charme du Kremlin c’est sa carte, elle le consacre en un véritable temple de la vodka dont la large gamme, plus que l’éthanal, enivrera et déliera les langues. Rendons hommage aux travaux de Mendeleïev, vodka pomme, piment, poivre… majoritairement importées, la qualité est au rendez-vous et qu’importe si je dois y laisser des plumes, un Marx et ça repart ! Les bières russes et polonaises commencent à valser autour de moi mais ma cavalière sera définitivement mon hydromel, la vodka miel! Les cœurs de l’Armée rouge résonnent désormais dans ma poitrine et si ma sentence est de payer une nouvelle tournée et bien comme Soljenitsyne je m’en acquitterais avec philosophie, et telle sera ma pénitence. « Nasdrovia ! ». Me voilà maintenant réchauffé, prêt à affronter l’hiver pour rejoindre ma Petrouchka au rythme du Kazatchok !

Merci à Simon Barelle, nouveau rédacteur du blog, à follower les yeux fermés via @SimonBarelle