Archives de la catégorie: Trucs vraiment cool

Le Lille secret Street Art Trucs vraiment cool Vieux Lille

Quand De Gaulle renaît dans les rues de Lille

Parmi les personnages les plus célèbres que Lille a vu naître, il y en a un sur lequel il est difficile de faire l’impasse tant il a marqué l’histoire moderne de notre pays. Si son nom est souvent prononcé, son origine Lilloise n’est pas si connue que ça du grand public. Sa maison natale située dans le fin fond du Vieux-Lille était alors l’une des seules traces visible dans la ville.

Jusqu’au jour ou commence à fleurir sur les murs de la ville des collages de son profil. Si nous avons presque tous découvert sa silhouette à travers des archives en noir et blanc, il renaît ici dans une version street art, remasterisée à coups de lettrage et de couleurs acidulées.

Persuadé qu’il existe un lien entre ce projet artistique et Lille, je pars à la recherche du street artiste qui en est à l’origine. En recoupant les pièces de son puzzle disséminées aux quatre coins de la ville, je découvre d’autres formes, d’autres couleurs mais toujours une même signature : MISTER P.

Il partage ce trait commun des street artistes, une discretion, un mystère qui me fascine et qui me donne encore plus envie de lui poser mille questions. Rencontre avec l’un des designers secrets de notre ville.

 

La première fois que j’ai vu la tête de De Gaulle collée sur un mur de Lille c’était en 2011, quand est-ce que le projet Mister P a commencé et a t-il démarré sur Lille ?

Le projet Mister P a démarré en 2008,  par le premier collage du général à la Ciotat dans le sud de la france.

 

A quoi Mister P fait-il référence ?

Mister P n’a aucune connotation en particulier, j’ai juste conservé la première lettre de mon nom de graffeur d’antan.

 

S’agit-il de ton premier projet street art, es-tu passé par le graff avant ? 

Ce n’est pas mon premier projet sreet art, je suis effectivement passé par une longue période de graffiti d’abord accompagné puis seul avant de me tourner vers le street art moins illégal.

 

Pourquoi avoir choisi entre autre le portrait de De Gaulle ? Y a t-il un lien avec le fait qu’il soit originaire de Lille ? 

Oui, tout à fait, c’est en majeure partie la raison pour laquelle j’ai choisi cet icône mais aussi car la propagande de 68 a été une source puissante d’inspiration même si je n’ai pas vécu ces événements, et ça reste pour moi une icône de la résistance malgré les controverses.

 

A t-on une chance de voir un portrait émerger à proximité de sa maison natale, rue Princesse ?

Oui pourquoi pas, j’ai déjà collé aux alentours. C’est tout à fait envisageable, d’autant plus qu’il y a un mur, au croisement de la rue du Beguinage qui m’intéresse beaucoup, d’ailleurs si la ville de Lille veut me faire un petit cadeau je suis preneur pour faire une peinture.

 

Que représentent les autres personnages de mister P (Moustachu à lunettes, moustachu sans lunettes, femme au chapeau) ? 

Ce sont des personnages de mon imagination ou de dessins basés sur des personnes rencontrées lors de voyage… (Moustachu à lunettes rencontré au Portugal). Les « vieilles » affiches, pubs, etc sont aussi des sources d’inspiration pour moi. Je m’intéresse également beaucoup aux effets de mode et prête une grande attention à ce que je vois autour de moi.

PHOTOS

Qu’est-ce qui définirai le mieux le style Mister P ? Les couleurs, le collage, les formes, le dessin ? 

Un style simple, peut-être issu de mon humeur positive d’où les couleurs vives.

 

A travers ce projet quel message veux-tu faire passer ?

Je n’ai pas de messages politiques ni autre, j’exprime parfois mon mécontentement sur certaines choses mais je fais ça par passion c’est ce qui guide mes actes et rythme mon art.

 

A Lille, quels sont tes endroits/surfaces préférés pour poser tes oeuvres?

A Lille, mes endroits de prédilection sont les murs du centre et du vieux Lille, quartier qui bouge et qui accroît donc ma visibilité auprès des passants. J’aime quand je tombe sur des photos de mes collages sur internet (réseaux sociaux…), c’est pour moi une façon de voir que je touche quelques personnes.

 

Que penses-tu du street art à Lille ? Y a t-il d’autres projets qui t’inspirent ?

Pour moi, le street art à Lille n’est pas assez développé. D’ailleurs, je trouve que la ville de Lille déploie trop de moyen pour effacer les marques de nos passages, comparé à des pays où le sreet art est sollicité (Angleterre entre autre). C’est pour cela que j’encourage toute personne voulant travailler dans la rue à le faire.

Tu comptes exposer ton travail dans les mois qui viennent ? 

La première fois que j’exposerais mon travail sera le 27 avril dans le cadre de la biénale d’art urbain à Lille chez l’atelier d’édition populaire d’Alain Buyse (plus d’informations ci-dessous).

 

Peut-on suivre ton travail sur le web ?

Oui, en particulier sur les réseaux sociaux page facebook, instagram, flickr.

 

Article et interview réalisé en avril 2013.
Photos Basile Beaugendre, Mister P. 

Trucs vraiment cool [Insolite]

Les 10 choses à ne PAS faire pendant la braderie

La braderie de Lille c’est une vielle tradition et un des meilleurs moments à passer dans la capitale des Flandres, alors pour ne pas gâcher ce moment, petit guide des choses à ne PAS faire pendant la braderie.

 

10. Emprunter le passage de la grand place à Rihour

Dans un monde  gouverné par la raison, dans une société cartésienne, il serait tout naturel d’emprunter ce passage d’une cinquantaine de mètres qui vous mènera de la place du général de Gaulle à la place Rihour ou l’inverse. Seulement, lors de la braderie l’expérience prends le dessus sur la raison. Il vous sera alors plus rapide de faire un détour de 500m plutôt que d’emprunter cette allée rongée par les terrasses. Si malgré tout vous êtes pris au piège, je vous conseille de profiter de ces 30 minutes de votre vie pour méditer sur la dynamique des masses.

9. S’essayer au défi « Mange 3 petits-LU en moins d’une minute et gagne une bouteille de champagne » 

Dans 99% des cas vous aurez l’air d’un pigeon, dans 1% des cas du seul mec qui boit du champagne quand tout le monde est à la chti.

8.Venir exposer votre magnifique poussette et le bambin qui est dedans

Les bébés en temps normal c’est chou, ça attendrit vos amis, seulement il ne faut jamais oublier que le week-end de la braderie est tout sauf un temps normal. Dès lors qu’un être vivant prends plus d’un mètre carré sur la voie publique il est considéré par la vox populi comme un envahisseur ou parasite.

Le conseil de LilleAuTrésor : Transformez votre bébé en sac à dos, ou si il sait marcher, achetez une laisse, ce qui évitera qu’en cas de perte il soit retrouvé et bradé dans la foulée.

7.Etre un militant écologiste pour la propreté des villes

C’est un combat perdu d’avance.

6.Faire une remarque sur le manque d’hygiène de la préparation des moules-frites

Tout comme on ne va pas à la fête de la bière pour boire une bonne cuvée, à la Braderie on ne mange pas la meilleure moule-frites de l’année. Mais la n’est pas l’esprit. Les moule-frites c’est avant tout l’alliance de la simplicité et de la convivialité, propre à l’image de la braderie. Alors merci de ne pas jouer les divas en faisant une remarque sur l’hygiène pendant le repas. D’autant plus qu’une bonne bière belge se chargera de tuer toutes les bactéries de votre plat.

5. Aller à la treille pour prendre l’apéro en début de soirée

« Allez chérie, on va se faire un picnic sur l’herbe » encore une fois il pourrait s’agir d’une bonne idée, d’autant plus que vous serez à l’ombre de la Cathédrale Notre Dame de la Treille. Cependant, une fois la nuit tombée, le parvis de la treille se transforme en un spectacle pas très catholique. L’avantage c’est que si vous n’avez plus rien à boire vous attraperez peut-être une bouteille en plein vol. Dans la dernière partie de soirée vous aurez même droit à un final son, lumière et lacrymogène orchestré par les forces de l’ordre. L’accès au spectacle est gratuit, mais à vos frais.

4. Se laisser tenter par un kebab « maison »

À l’inverse du point sur les moule-frites le Kebab maison est vraiment dangereux. Mais vous pouvez toujours l’offrir aux relous qui voulaient à tous prix faire la braderie avec vous. (Cf points N° 6 et 8 )

3. Prendre un VLille pour « gagner du temps »

Sur le papier, pourquoi pas ? Vous êtes malin, vous avez anticipé en repérant si il y avait de la place à votre destination finale, vous l’avez fait correspondre à un plan des rues ou la braderie était interdite et un chemin parfait c’est dégagé. Seulement ce que vous ne savez pas c’est qu’au détour d’une rue vous verrez des hordes de badauds débarquer de nulle part  à la manière des zombies de Walking Dead. Une interdiction n’arrêtera pas un bradeur de brader.

Si vous faites demi-tour maintenant vous devrez admettre à vos amis qu’ils avaient raison en vous prévenant que c’était une mauvaise idée, hors de question. Si on ajoute à ça la rège du point N°8 qui fait de vous un envahisseur lors que vous occupez plus d’un mètre carré de la voie publique pour vous déplacer, vous n’aurez alors plus qu’une seule solution : porter votre V’Lille au dessus de vous pour finir le trajet. Vous en sortirez la tête haute mais les bras en berne. Un V’Lille pèse 24,5 Kg. Bon courage.

2.Porter des tongs

L’été indien c’est un mythe dont on a jamais vu la couleur, alors remballez vos tenues de plages si vous ne voulez pas vous faire amputer les 10 orteils avant la fin du week-end. Cette erreur de débutant est néanmoins remédiable à la dernière minute puisque vous pourrez vous acheter une paire de chaussure plus adéquat (rangers à semelles renforcées) pas cher et directement sur place. C’est aussi ça la magie de la braderie.

1.Vendre un maillot collector du Racing Club de Lens

Il est vrai que les tensions se sont apaisées entre le Losc et le RCL depuis que ces derniers se sont engouffrés dans une division de seconde zone. Néanmoins avec le récent rachat du club, les retrouvailles pourraient se faire sans tarder et de toute façon les supporters n’ont pas oubliés de se chambrer. En comptant qu’il y aura des centaines de milliers de supporters du LOSC parmi les 2 millions de personnes présentes, vous risquez potentiellement de vous faire chambrer quelques milliers de fois sur une seule journée. Enfin il serait stupide d’essayer de vendre quelque chose qui n’a aucune valeur.

Si vous avez d’autres conseils à partager n’hésitez pas à les partager dans les commentaires.

Bonne braderie à tous ! Quentin et Basile.

 

Trucs vraiment cool [Insolite]

Lille sous la neige

Il y a des jours comme ça, on resterait bien chez soi pour regarder la neige tomber.

Merci à Isabelle pour la photo

Street Art Trucs vraiment cool

Les poissons de Lille

Lille tiens son nom du fait qu’elle était, il y a quelques siècles, entourée et infiltrée par des canaux. Aujourd’hui ville moderne et plus ou moins desséchée elle attire une nouvelle faune, les étudiants et les artistes. J’ai donc décidé, pour la première parution d’un article street art sur le blog, de vous présenter un artiste qui fait presque un clein d’oeil à l’histoire de la ville, en peignant des poissons un peu partout dans la ville. S’en suit donc un safari photo à la recherche du grapheur poisson…

La première fois que j’ai aperçu un de ces dessins c’était sur la fin de la rue de l’hôpital militaire :

Poisson rue de l'hôpital militaire

Puis peu après, en allant boire un jäger non-loin du Boulevard Vauban :

Poisson Transpole-1
Street art assez décalé et souvent affiché dans des endroits recherchés voir difficile d’accès, comme ci-dessous, au quai du wault, ou je me demande encore comment il a réussi à peindre juste au dessus de l’eau.

Poissons quai du wault-1
Street Art Poisson bleu
Poisson Quai du wault-3

Les poissons se multiplient aux quatre coins de la ville, mais l’auteur lui ne mords pas à l’hameçon de mes demandes de contact, de peur sûrement, de se faire prendre dans les mailles du filet. Impossible donc pour l’heure d’en savoir plus sur l’homme poisson et les significations qui se cachent derrière ces oeuvres urbaines.

Poisson magazine clubCi-dessus le poisson-garage à deux pas du magazine club.

Poisson périphérique

Poisson st maurice

Maj : Une de mes connaissances m’a précisé qu’il s’agissait plus d’un groupe, que d’un artiste isolé, si vous en savez plus n’hésitez pas à poster dans les commentaires !