Les 10 choses à ne PAS faire pendant la braderie

La braderie de Lille c’est une vielle tradition et un des meilleurs moments à passer dans la capitale des Flandres, alors pour ne pas gâcher ce moment, petit guide des choses à ne PAS faire pendant la braderie.

 

10. Emprunter le passage de la grand place à Rihour

Dans un monde  gouverné par la raison, dans une société cartésienne, il serait tout naturel d’emprunter ce passage d’une cinquantaine de mètres qui vous mènera de la place du général de Gaulle à la place Rihour ou l’inverse. Seulement, lors de la braderie l’expérience prends le dessus sur la raison. Il vous sera alors plus rapide de faire un détour de 500m plutôt que d’emprunter cette allée rongée par les terrasses. Si malgré tout vous êtes pris au piège, je vous conseille de profiter de ces 30 minutes de votre vie pour méditer sur la dynamique des masses.

9. S’essayer au défi « Mange 3 petits-LU en moins d’une minute et gagne une bouteille de champagne » 

Dans 99% des cas vous aurez l’air d’un pigeon, dans 1% des cas du seul mec qui boit du champagne quand tout le monde est à la chti.

8.Venir exposer votre magnifique poussette et le bambin qui est dedans

Les bébés en temps normal c’est chou, ça attendrit vos amis, seulement il ne faut jamais oublier que le week-end de la braderie est tout sauf un temps normal. Dès lors qu’un être vivant prends plus d’un mètre carré sur la voie publique il est considéré par la vox populi comme un envahisseur ou parasite.

Le conseil de LilleAuTrésor : Transformez votre bébé en sac à dos, ou si il sait marcher, achetez une laisse, ce qui évitera qu’en cas de perte il soit retrouvé et bradé dans la foulée.

7.Etre un militant écologiste pour la propreté des villes

C’est un combat perdu d’avance.

6.Faire une remarque sur le manque d’hygiène de la préparation des moules-frites

Tout comme on ne va pas à la fête de la bière pour boire une bonne cuvée, à la Braderie on ne mange pas la meilleure moule-frites de l’année. Mais la n’est pas l’esprit. Les moule-frites c’est avant tout l’alliance de la simplicité et de la convivialité, propre à l’image de la braderie. Alors merci de ne pas jouer les divas en faisant une remarque sur l’hygiène pendant le repas. D’autant plus qu’une bonne bière belge se chargera de tuer toutes les bactéries de votre plat.

5. Aller à la treille pour prendre l’apéro en début de soirée

« Allez chérie, on va se faire un picnic sur l’herbe » encore une fois il pourrait s’agir d’une bonne idée, d’autant plus que vous serez à l’ombre de la Cathédrale Notre Dame de la Treille. Cependant, une fois la nuit tombée, le parvis de la treille se transforme en un spectacle pas très catholique. L’avantage c’est que si vous n’avez plus rien à boire vous attraperez peut-être une bouteille en plein vol. Dans la dernière partie de soirée vous aurez même droit à un final son, lumière et lacrymogène orchestré par les forces de l’ordre. L’accès au spectacle est gratuit, mais à vos frais.

4. Se laisser tenter par un kebab « maison »

À l’inverse du point sur les moule-frites le Kebab maison est vraiment dangereux. Mais vous pouvez toujours l’offrir aux relous qui voulaient à tous prix faire la braderie avec vous. (Cf points N° 6 et 8 )

3. Prendre un VLille pour « gagner du temps »

Sur le papier, pourquoi pas ? Vous êtes malin, vous avez anticipé en repérant si il y avait de la place à votre destination finale, vous l’avez fait correspondre à un plan des rues ou la braderie était interdite et un chemin parfait c’est dégagé. Seulement ce que vous ne savez pas c’est qu’au détour d’une rue vous verrez des hordes de badauds débarquer de nulle part  à la manière des zombies de Walking Dead. Une interdiction n’arrêtera pas un bradeur de brader.

Si vous faites demi-tour maintenant vous devrez admettre à vos amis qu’ils avaient raison en vous prévenant que c’était une mauvaise idée, hors de question. Si on ajoute à ça la rège du point N°8 qui fait de vous un envahisseur lors que vous occupez plus d’un mètre carré de la voie publique pour vous déplacer, vous n’aurez alors plus qu’une seule solution : porter votre V’Lille au dessus de vous pour finir le trajet. Vous en sortirez la tête haute mais les bras en berne. Un V’Lille pèse 24,5 Kg. Bon courage.

2.Porter des tongs

L’été indien c’est un mythe dont on a jamais vu la couleur, alors remballez vos tenues de plages si vous ne voulez pas vous faire amputer les 10 orteils avant la fin du week-end. Cette erreur de débutant est néanmoins remédiable à la dernière minute puisque vous pourrez vous acheter une paire de chaussure plus adéquat (rangers à semelles renforcées) pas cher et directement sur place. C’est aussi ça la magie de la braderie.

1.Vendre un maillot collector du Racing Club de Lens

Il est vrai que les tensions se sont apaisées entre le Losc et le RCL depuis que ces derniers se sont engouffrés dans une division de seconde zone. Néanmoins avec le récent rachat du club, les retrouvailles pourraient se faire sans tarder et de toute façon les supporters n’ont pas oubliés de se chambrer. En comptant qu’il y aura des centaines de milliers de supporters du LOSC parmi les 2 millions de personnes présentes, vous risquez potentiellement de vous faire chambrer quelques milliers de fois sur une seule journée. Enfin il serait stupide d’essayer de vendre quelque chose qui n’a aucune valeur.

Si vous avez d’autres conseils à partager n’hésitez pas à les partager dans les commentaires.

Bonne braderie à tous ! Quentin et Basile.

 

Un commentaire

  • Elodie
    31 août 2013 - 8 h 45 min | Permalien

    100% vrai – L’emission d’immersion de Basile&quentin à la braderie // Super article qui me fait regretter la braderie de cette année ! Amusez vous bien les petits loups

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>